La filtration.
Article mis en ligne le 30 janvier 2009 par admin
Imprimer cet article logo imprimer {id_article}

L’eau captée est d’abord clarifiée, elle passe pour cela par une série de filtres de plus en plus petits composés de grillages et de sables de différents diamètres.
Par la suite, l’utilisation de l’ozone permet d’éliminer les micro-organismes.
L’eau est en contact avec du charbon actif qui est utilisé pour absorber certaines molécules et les supprimer, ce qui enlève le goût et les odeurs.

L’eau Mulhousienne ne subit pas en temps normal de traitement chimique, alors que la plupart des autres communes préfèrent généralement traiter l’eau avec du chlore qui est un produit rémanent, c’est à dire qui ne se dégrade pas dans l’eau et protège donc l’eau jusqu’au robinet.

L’Agence de l’eau de Mulhouse à décidé qu’il n’était pas nécessaire de traiter l’eau chimiquement en raison de sa faible pollution, toutefois, si l’on trouvait une substance toxique ou un développement de bactéries dans les réseaux d’eau, Mulhouse sera obligée de traiter l’eau du robinet.

 [1]

Notes :

[1L’eau, source de vie, source de conflits. Véronique Le Marchand. Edition Milan, 2003.

Dans la même rubrique :

La nappe phréatique.
le 30 janvier 2009
par Loïc
La pluie.
le 30 janvier 2009
par Loïc
Bientôt un second Barrage.
le 30 janvier 2009
par admin
Le barrage de Michelbach
le 30 janvier 2009
par admin
La source - La Doller
le 30 janvier 2009
par admin
puce Contact puce Espace rédacteurs puce squelette puce RSS puce Valid XHTML 1.0 Strict
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V2
Version : 2.10.5 [108081]